AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
22, v'là le flic ! [Pv Aïfe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Noah Gordon

Sola


Date d'entrée : 01/10/2014
Nombre de sorts lancés : 14

---------------✄---------------


† Oh My Robichaux †


MessageSujet: 22, v'là le flic ! [Pv Aïfe] Mer 8 Oct - 17:50

Une journée comme une autre pour l'officier de police Noah Gordon, une journée qui n'avait rien de particulier... Le jeune homme patrouillait dans les rues, écoutant avec patience les quelques complaintes qu'il pouvait recevoir, s'assurant que tout se déroulait au mieux dans cette belle ville qui était la sienne. Ce n'était peut-être pas le plus passionnant de ses jours, mais, au moins, Noah avait la satisfaction de savoir que nul n'était blessé, en danger, dans le besoin pressant et urgent de recevoir de l'aide... Rien ne se passait. Et n'était-ce pas plus mal, au fond ? Les personnes qu'il rencontrait avaient le sourire et n'avaient pas à se préoccuper d'un quelconque danger. Tous les jours devraient être comme ça. Mais cette tranquillité relative touchait à sa fin. Brusquement, Noah fut heurté par un homme des plus pressés, qui arriva si rapidement sur lui que le policier ne put que chuter à terre. Heureusement pour lui, il n'avait pas été frappé à la poitrine. C'était tout à fait le genre de chocs qui pouvait aisément déclencher un début de tachycardie...
Rapidement, Noah se releva et se concentra, parvenant à voir à travers les yeux de cet homme qui semblait pressé. Le policier avait eu toutes les raisons de se montrer suspicieux. Cet inconnu était armé. Probablement dangereux. L'officier de police revint rapidement à lui et partit dans la direction qu'avait emprunté cet individu, réunissant toute son énergie pour le rattraper. Qui savait ce qu'il était capable de faire ? A qui pourrait-il s'en prendre ? Noah devait l'arrêter. A tout prix.
Quand il parvint finalement à le rejoindre, ce fut pour le trouver dans une situation d'urgence. Visiblement, il semblait décidé à s'en prendre à une jeune femme, prêt à sortir son arme. Noah n'y réfléchit pas à deux fois : il profita de l'effet de surprise et se jeta sur l'inconnu, le plaquant à terre.


"Vous êtes en état d'arrestation, M'sieur."

Il se débattait, disait qu'il n'y était pour rien, qu'il cherchait juste à se protéger... Mais tout ce que Noah avait vu, c'était qu'il était armé et avait manqué d'agresser une femme qui ne lui avait rien fait. Un séjour au poste lui remettrait probablement les idées en place. Après l'avoir confié à ses collègues, Noah s'enquit de l'état de la "victime", s'approchant d'elle pour lui souffler d'une voix douce et rassurante :

"Tout va bien, M'dame ? Je vous promets que cet homme, qui qu'il soit, ne vous importunera plus."

Il lui fallut quelques instants pour remarquer le regard vitreux de la demoiselle et la colère qu'il avait ressenti à l'égard de cet inconnu ne fit qu'augmenter en conséquence. S'en prendre à une aveugle... C'était... C'était tellement bas !

"Connaissez-vous cet homme ? Pensez-vous qu'il avait une raison particulière de vous agresser ?"

Bien inutilement, il lui adressa un sourire avant de se présenter :

"Je suis l'officier de police Noah Gordon. Vous n'avez rien à craindre de moi, je peux vous l'assurer. Et vous êtes... ?"

La rassurer, la mettre en confiance... C'était là le rôle que Noah s'était actuellement attribué. Pour rien au monde, il ne laisserait cette inconnue seule après ce qu'il venait de se passer. Pas seulement parce qu'il pourrait avoir besoin de son témoignage, non. Mais aussi pour être là pour elle, l'écouter, la comprendre, l'aider à surmonter la peur de cette agression gratuite...

"Vous avez peut-être besoin de boire ou de manger quelque chose ? Je connais un très bon bar à proximité, je suis certain qu'il vous plaira, M'dame."

A défaut de pouvoir lui adresser le plus beau des sourires, Noah s'efforçait d'insuffler amitié et gentillesse dans sa voix, de manière à la mettre à l'aise. Après ce qui venait de se passer, la pauvre femme méritait bien qu'il lui consacre un peu de temps et d'attention...

---------------✄---------------

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aïfe Collins

Venator


Date d'entrée : 30/09/2014
Nombre de sorts lancés : 26

---------------✄---------------


† Oh My Robichaux †


MessageSujet: Re: 22, v'là le flic ! [Pv Aïfe] Jeu 9 Oct - 23:52





Noah Ψ Aïfe




« C'est toi le loup ! »
ΨΨ

« Tu le rabats et je l’abats. »

Sa voix était ferme et son attitude ne laissait pas place aux discussions. Droite, voir même orgueilleuse, elle toisait le chasseur de son regard voilé. Cette fois, elle ne lui laissait pas le choix, il avait déjà eu le beau rôle lors de leur dernière traque. Cette fois, ce serait elle qui s’amuserait un peu. Elle n’aurait qu’à cueillir leur proie et la tuer. C’était son tour de jouer. Son tour de voir la lumière s’éteindre tandis que le sorcier rendrait son dernier souffle.
Ça faisait trois semaines qu’ils épiaient ce sorcier. En apparence, il semblait plutôt inoffensif, parmi les humains, il exerçait le métier de banquier. Célibataire et sans enfant, son ami le plus proche semblait être son animal de compagnie. Un chien âgé prénommé Butters. Très accommodant, il s’était laissé endormir avec à peine deux biscuit fourré. Bref, ce monstre ne manquerait à personne, si ce n’est ses petits camarades sorciers. Le vrai problème résidait dans le fait de tomber d’accord pour les deux chasseurs. En effet, depuis plus d’une heure que les deux compères se chamaillaient pour mettre au point le plan d’attaque. L’un voulait l’attendre à son domicile, l’égorger, l’emmener dans un terrain vague et le bruler. L’autre, voulait une chasse à l’homme dans les rues afin de fatiguer la cible pour finir dans une ruelle où ils pourraient faire passer ça pour une agression banale s’ils venaient à se faire remarquer. Ensuite, ils emporteraient le corps et le brulerait de toute façon. Quelques palabres encore et enfin il consenti à lui laisser le rôle final. Soit disant parce que le sorcier ne sentirait pas la menace venir d’une simple aveugle.

La simple aveugle vient de te clouer le bec et je sais que c’est pas pour ça que tu me le laisse ! Tu sais que j’ai raison et ça te ferais mal de l’avouer…

D’un haussement d’épaule, Aïfe signifia la fin de l’entretien. Elle était satisfaite, c’était tout ce qui comptait. Pour le reste, ils savaient tous les deux quelles étaient les phases d’attaque à mettre en place. Oui, leur technique était bien rôdée. Il irait repérer les lieux, lui indiquerait quelle ruelle abriterait le meurtre et ensuite, elle n’aurait plus qu’à attendre la livraison. Le colis étant l’homme qu’elle tuerait selon l’envie du moment.

Et ce qui fut décidé, fut fait. Le jour était arrivé et Aïfe attendait sagement l’arrivée de son cadeau. Elle le reconnaîtrait à la teinte vert pâle qu’avait prit son halo depuis qu’elle le traquait. Une couleur qui ne correspondait qu’à lui et qui aurait continué à verdir avec le temps si elle avait continué son travail. C’était comme ça pour tous. Tant qu’ils n’étaient que de simple inconnu parcourant son monde, ils étaient des êtres dont le scintillement pâle ne représentait qu’une lumière de forme humaine. Et plus Aïfe côtoyait plus l’aura de la personne se chargeait d’une couleur toute personnelle. Parfois, elle avait même l’impression de sentir les attaches entre ces personnes, comme si elle pouvait deviner les liens qui se tissaient entre chaque personne. Comme une gigantesque toile reliant les êtres entre eux. Mais ça ne lui était arrivé qu’une fois et elle devait l’avoir rêvé.

Des bruits de pas se firent entendre. Rapide, ils martelaient le sol violemment tandis que le souffle haché de la personne se répercutait sur les hauts murs de la ruelle. La peur. Oui, c’était la peur et la fuite qui servait de cocktail explosif dans le cas présent.

« Salut Carl. Tu ne comptais quand même pas nous échapper ? »

Un sourire carnassier se dessina sur le visage de la rouquine tandis qu’elle sortait de l’ombre de sa cachette et se plaçait bien en vue du sorcier. Elle ne risquait pas grand-chose à se dévoiler avec lui. Son pouvoir n’était pas offensif et en vérité, elle voulait qu’il approche. Qu’il soit à portée de main. Sa déficience étant clair, le sorcier ne mit pas longtemps à tomber dans le piège. Il croyait en sa supériorité et visiblement, il comptait bien se servir de la jeune fille pour échapper à son binôme. Rapide, il s’avança et l’attrapa à la gorge. Est-ce que son but était de la tuer tout de suite ou juste de lui faire perdre connaissance ? Elle avait besoin d’une seconde pour attraper la dague qu’elle avait planqué dan sa botte. Empoisonnée, la lame en argent l’intoxiquerait en même temps qu’il se viderait de son sang. Histoire d’être certaine de ne pas manquer son coup.

Pourtant avant qu’elle n’y parvienne, il la plaqua contre le mur et la souleva un peu plus, écrasant au passage sa trachée. Se tortillant nerveusement, elle comprit qu’elle n’vaait pas tenu compte de la force de son instinct de survie. Il avait l’air si rangé et posé qu’elle en avait déduit qu’il ne représentait qu’un risque minime. Pourtant, il la relâcha d’un mouvement brusque tandis qu’une lumière plus pâle semblait s’être jetée sur lui.

« Vous êtes en état d'arrestation, M'sieur.»

Un flic ? Manquait plus que ça… Et Carl qui m’a explosé la trachée… Faut que je retrouve mon souffle et vite… Si j’arrive à me remettre debout en vitesse, je pourrai les tuer tous les deux. Tant pis, l’autre est innocent mais il est au mauvais endroit au mauvais moment… Non, y en a d’autres. Merde.

Déjà d’autres lumières blanches faisaient leur apparition. À la manière dont elles communiquaient entre elles, il était évident qu’il s’agissait de collègue. D’ailleurs, déjà ils repartaient accompagnés de sa proie.

Carl, si tu ouvres encore la bouche je te promets une mort lente et douloureuse ! Comment je vais me sortir de là moi… ? Bon, cacher que cet idiot m’a fait perdre ma proie, surtout gardé un visage effrayé, oui voilà comme ça. Et surtout, bien montrer que je n’y vois rien…

Ramenant les jambes contre son buste, Aïfe prit une expression choquée tandis qu’elle tournait le visage en direction de la voix de son sauveur. Elle devait ressembler à un oisillon tombé de son nid, les cheveux ébouriffés, le regard humide alors qu’elle essayait de se forcer à pleurer. Elle n’avait même pas prit la peine de répondre à sa question, il penserait sûrement qu’en état de choc, elle n’était as capable de lui répondre tout de suite. Il avait l’air gentil, ce serait sa perte…

« Je… » Sans avoir à se forcer cette fois, sa voix se fit rauque. Il ne l’avait pas ratée ce salaud ! Elle en garderait sûrement des hématomes. Du bout des doigts, elle frôla son cou et grimaça sous la douleur. « Je ne comprends pas… je…pourquoi ? »

Bon sang, comment allait-elle se débarrasser de l’officier ? Elle avait un rapport d’incident à faire et trouver le moyen de tuer sa cible avant qu’il ne tente de parler. Elle se devait d’avoir l’air choquée si elle voulait rester hors de tous soupçons. Malheureuse victime innocente. Rien de plus, rien de moins.

« Je m’appelle Caithleen O’Donnel… vous m’avez sauvée… »

Se relevant maladroitement, elle tendit les mains dans sa direction en les faisant légèrement trembler. Il fallait qu’elle lui donne l’impression d’avoir besoin de repos pour qu’il la laisse disparaître. Elle ne lui avait pas donné son vrai nom et comptait bien ne plus jamais le croiser à l’avenir. Ou alors, elle le tuerait. Mais puisqu’elle voulait lui laisser une chance, elle se devait de savoir dans quel quartier il était en fonction. De là, elle signalerait à son compère quel endroit éviter.

« Je… oui un peu d’eau… »

Après ça, elle saurait tout ce qu’il y aurait à savoir et partirait. Il lui fallait juste ces dernières infos…


ΨΨ

© Macha


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Noah Gordon

Sola


Date d'entrée : 01/10/2014
Nombre de sorts lancés : 14

---------------✄---------------


† Oh My Robichaux †


MessageSujet: Re: 22, v'là le flic ! [Pv Aïfe] Jeu 23 Oct - 20:26

Habituellement, le doux sourire de Noah était d'une grande aide pour lui permettre de rassurer les personnes temporairement à sa charge. Malheureusement, tel n'était pas le cas ici et il lui fallait donc se débrouiller pour permettre à cette pauvre jeune femme de se remettre de ses émotions. Que l'on puisse s'en prendre ainsi aux plus faibles hérissait toujours le policier, quand bien même s'était-il déjà retrouvé devant un certain nombre de cas semblables. Des gens diminués, que l'on agressait pour le plaisir, parce qu'elles ne pouvaient se défendre... mais il était là. Noah était là et il avait bien l'intention de continuer à agir pour que telle injustice n'ait plus lieu dans son secteur. Lentement, sans brusquerie, il prit les mains que la dénommée Caithleen lui tendait, les serrant avec gentillesse, soufflant d'une voix partagée entre gêne et modestie :

"Je n'ai fait que mon devoir, M'dame. Tous mes collègues en auraient fait autant, à ma place."

Excepté qu'ils l'auraient probablement perdu de vue, n'ayant pas à disposition le formidable et parfois terrifiant don de Noah. Ce qu'il pouvait entrapercevoir à travers les yeux d'un autre n'était pas toujours supportable... Il en avait les frais et il continuait à être hanté par cette vision, cette sensation, cette trahison...
Un léger frisson le secoua, alors qu'il sentait que son coeur menaçait de s'emballer. Noah s'efforça de se calmer, respirant lentement. Pas de stress inutile... Pas la peine de repenser à ce qui le troublait tant... Le passé était derrière lui. Miss O'Donnel était ce qu'il y avait de plus important en ce moment même.
Par réflexe, il hocha la tête quand la jeune femme lui demanda de l'eau, avant de lui déclarer d'un ton rassurant :


"Le bar est juste à côté, laissez-moi vous y conduire. Vous asseoir et boire vous fera le plus grand bien, M'dame."

Le policier la guida jusqu'au lieu susnommé, prenant garde à ne pas la brusquer ou employer de gestes qui pourraient la déstabiliser. Elle avait dû être suffisamment marquée par la situation, inutile d'en rajouter...
Il l'invita à s'asseoir, commanda deux verres d'eau avant de tendre sa boisson à Miss O'Donnel :


"Vous voulez peut-être manger quelque chose ? N'hésitez pas à abuser de moi, M'dame, je suis là pour ça !"

Il eut un petit rire. Buvant lui-même son verre, il déclara ensuite à Caithleen :

"Je comprendrais si vous ne vous sentez pas en sûreté dans les rues de notre belle ville pendant quelques temps. Si vous avez besoin d'une escorte, n'hésitez pas à appeler le poste et à me demander, je viendrais pour vous. Bien sûr, si je suis en pleine intervention, il vous faudra patienter quelque peu, mais je viendrais au plus vite."

Noah reposa son verre, laissant échapper un soupir :

"Cet homme était vraiment louche. Il avait l'air de vouloir fuir quelque chose... Je ne pensais pas qu'il allait vous agresser, mais... il avait l'air dangereux. Une personne dont il faudrait se méfier... Naturellement, je l'ai suivi. J'ai fait le bon choix, pour une fois !"

Noah commanda un autre verre, résistant difficilement à la tentation d'une petite boisson alcoolisée. Il était en service, en uniforme, qui plus est. Il ne pouvait pas se permettre un tel comportement...

"Cet homme ne vous fera plus le moindre mal. Je vous le jure."

Appuyant ses dires, il prit l'une des mains de Caithleen dans la sienne et la serra avec douceur, lui montrant qu'il était là, pour elle, prêt à la protéger des plus cruels habitants de cette ville. Il ne lui arriverait rien... A elle et à personne d'autre... Pas tant qu'il sera là...

"Il faudra faire une déposition au commissariat. Je pourrais la prendre, si cela vous est plus commode... Je suppose qu'il sera difficile de se confier ainsi, au sujet d'une telle épreuve, à une personne que vous ne connaissez pas..."

Noah se laissa aller à un autre rire.

"Non pas que j'ai la chance de compter parmi vos amis, pas encore, tout du moins. Mais vous aurez peut-être plus de facilités à tout me raconter..."

Finissant son deuxième verre, il lui suggéra d'une voix amicale :

"Vous souhaitez consommer quelque chose d'autre ?"


---------------✄---------------

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




---------------✄---------------


† Oh My Robichaux †


MessageSujet: Re: 22, v'là le flic ! [Pv Aïfe]

Revenir en haut Aller en bas
 
22, v'là le flic ! [Pv Aïfe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arthur, 24 ans, « sous-flic » avec 1 470 euros par mois
» Normandie : Jean-Marc Barr et Bruno Solo en tournage sur la côte aujourd'hui et demain...!!!
» Gérard Jugnot
» Un flic à la maternelle
» Comment enlever des menottes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oh my Robichaux !  :: Nouvelle-Orléans :: Le reste de la ville-