AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
Poison Ivy is my roommate - ft. Laoise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Arcadie Redwood

Eruditio


Date d'entrée : 06/10/2014
Nombre de sorts lancés : 53

---------------✄---------------


† Oh My Robichaux †


MessageSujet: Poison Ivy is my roommate - ft. Laoise Ven 28 Nov - 0:40

Arcadie s'attendait à découvrir une bâtisse bondée de jeunes élèves surexcités, mais de toute évidence, on était loin de l'image populaire de Poudlard. La majorité des résidents n'avaient pas résisté à l'appel du doux soleil de septembre et vadrouillaient en ville, plongeant le manoir dans une torpeur méditative. Les rares âmes récalcitrantes à s'aérer le corps et l'esprit peinaient à habiller de vie les vastes pièces d'un blanc immaculé et la décoration minimaliste ne suffisait pas à atténuer le style pompeux et solennel des lieux, aux antipodes de l'univers chaleureux de la jeune femme. Malgré l'entretien d'entrée qu'elle avait eu avec la responsable de l'Académie Robichaux, le doute s'installa : était-on au moins autorisé à rire ?

« J'aurais peut-être préféré Poudlard... » songea-t-elle.

Serrant un peu plus fort son étreinte autour de la poignée de son imposante valise – à l'image de ces pièces démesurées -, Arcadie franchit la porte d'entrée principale, se remémorant les instructions du directeur adjoint, tandis que le soleil inondait sa vision d'une lumière aveuglante.

« Contourner la bâtisse par le jardin. »

Quelques groupes d'élèves s'y prélassaient, allongés doigts de pieds en éventail sur des couvertures bariolées, ou jacassant sur un banc tels une assemblée générale de poules pondeuses. Certains regards se levèrent et se posèrent sur Arcadie, peu discrète avec son énorme bagage, mais cette dernière n'y prêta pas attention, focalisée sur le fond du jardin.

« Franchir le petit portail en fer forgé entre les deux tulipiers. »

Arcadie commençait à entrapercevoir le visage de son futur foyer, s'élevant par delà la bande de verdure que formaient haies et arbres majestueux. Ce qu'elle en voyait lui plaisait, la bâtisse était plus petite que la précédente mais lui paraissait plus chaleureuse, toute en courbes et en élégance.

Spoiler:
 

« Remonter la petite allée. »

Mal entretenue mais tout à fait bucolique et charmante. Cela doit être un régal olfactif au printemps, lorsque les bourgeons des buissons sauvages éclosent et répandent leurs subtils parfums. La terre qui tapissait le chemin avait subi les assauts des nombreux allers-retours entre la demeure principale et celle des Eruditio, plus rien n'y pousserait avant longtemps. La petite allée amena la jeune femme devant un petit escalier, quelques marche circulaires en béton qu'une porte blanche surplombait. Ce n'était pas l'entrée principale du manoir mais Arcadie ne doutait pas de son utilité, faisant gagner quelques précieux mètres et secondes aux élèves de la maison pour rejoindre les cours. Elle-même n'hésita pas à l'emprunter et se retrouva dans un petit couloir traversant de part en part le rez-de-chaussée, et reliant les deux portes entre elles.
La jeune femme ralentit l'allure, s’imprégnant des lieux. Une conversation feutrée s'échappait d'une porte ouverte. En passant devant, elle découvrit une vaste cuisine au centre de laquelle trônaient une large table et deux longs bancs en bois clair. Deux élèves y étaient installées avec leurs gros bols de thé fumant, Arcadie leur adressa un léger sourire avant de continuer la découverte des lieux, s'imaginant déjà les copieux petits-déj' qui l'attendaient dans cette cuisine, ma foi, plutôt accueillante. Le salon, quant à lui, était désert à cette heure de la journée. Deux longs canapés Louis XV rappelaient le style pompeux de la bâtisse principale, mais quelques poufs colorés avaient été rajoutés – sans doute pour répondre au nombre grandissant d'arrivants -, apportant un peu de chaleur à la pièce.
Arcadie emprunta l'escalier, et s'arrêta au premier palier. La maison comptait deux étages mais Olrik  Bøe, le directeur adjoint, lui avait expliqué que la chambre qui lui avait été attribuée se situait au premier.

« Porte 3. »

La jeune femme s'arrêta devant la porte indiquée. On lui avait dit que cette dernière était déjà occupée par une jeune femme dont elle n'avait pas retenu le prénom, seulement qu'il était préférable d'éviter toute bise polie ou poignée de main.

« Elle vous expliquera elle-même. »

Ne sachant si sa future colocataire était elle aussi en train de prendre un bain de soleil, Arcadie toqua et attendit quelques secondes, silencieuse, avant d'entrer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Laoise I. Schinnick

Eruditio


Date d'entrée : 11/08/2014
Nombre de sorts lancés : 35

---------------✄---------------


† Oh My Robichaux †


MessageSujet: Re: Poison Ivy is my roommate - ft. Laoise Ven 28 Nov - 18:43

Poison Ivy is my roommate
Arcadie ∞ Laoise
J’étais assise sur mon lit, en train de lire un de ces gros livres qui en découragerait plus d’un, la tête à moitié ailleurs, pensant à mon Irlande natale. J’avais fini par me perdre dans mes souvenirs tandis que la plupart des élèves se trouvaient en ville ou à se prélasser au soleil. Moi j’imaginais le vent froid qui s’engouffrait dans les cheveux lorsque l’on traversait les plaines avec mon père et mon frère. Quand certains rêvaient de soleil, je rêvais de grisailles, allez savoir pourquoi... On m’avait annoncé que je partagerais bientôt ma chambre, j’avais réussi à éviter la chose pendant quelque temps, mais les autres avaient déjà atteint les quotas de colocataires. Je me retrouvais donc obligée de partager cette pièce bien assez grande pour deux ou trois personnes de plus. Je m’étais habitué au silence de celle-ci, à la décoration que j’avais mise en place, une ambiance lilas au parfum de fleur. Qui sait ce que ma future colocataire voudrait en faire ? Et si elle était une de ces personnes gothique ? Je ne pouvais pas vivre avec quelqu’un qui ne portait que du noir et qui tirait une tronche de zombie vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Mais je me faisais surement des idées, pourtant je gardais cette boule au ventre, j’avais peur même si je ne l’affichais pas. J’avais déjà blessé mon frère et je ne voulais surtout pas blesser une autre personne, c’est bien pour ça que j’étais si bien seule. Une idée me vint soudain, peut-être pourrais-je demander au principal de changer de chambre, même un placard à balais me conviendrait, tant que j’étais seule. Je n’étais cependant pas certaine qu’on m’accorde ce privilège, d’autant plus que j’affirmais haut et fort ne pas avoir peur de mon don.

Je me replongeais dans ma lecture lorsque j’entendis frapper à la porte. Je me redressais sur mon lit et attendis un peu. Elle était déjà là ? Je posais mon livre sur le lit en prenant soin de bien marquer la page. Je me levais et me rendais vers la porte, un tour de clef et j’ouvrais celle-ci. Je m’enfermais souvent dans ma chambre, n’aimant pas être dérangée et surtout ne supportant pas l’idée qu’on pourrait venir me voler mes affaires. Je tombais sur une jeune demoiselle, elle devait avoir mon âge à peu près, châtain, long cheveux, des taches de rousseur sur son visage, je la trouvais très jolie et à l’opposé de ce que j’imaginais.

« Entre donc, je t’en prie. »

Je lui montrais l'intérieur de la pièce et me reculais afin d’éviter tout contact avec celle-ci. Je l’observais tandis que je retournais vers mon lit.

« Tu peux choisir le lit que tu veux, c’est le privilège des premières arrivées. »

Je la regardais de haut, je m’en rendais compte et arrêtais. Je restais en retrait, espérant qu’elle poserait ses affaires et qu’elle s’en irait faire comme les autres, se prélasser au soleil.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Arcadie Redwood

Eruditio


Date d'entrée : 06/10/2014
Nombre de sorts lancés : 53

---------------✄---------------


† Oh My Robichaux †


MessageSujet: Re: Poison Ivy is my roommate - ft. Laoise Lun 1 Déc - 2:22

Deux grands yeux de biche et une bouche incroyablement pulpeuse, c'est ce qui frappa en premier Arcadie. Peut-être lui avait-on formellement déconseillé de faire la bise à sa nouvelle colocataire de peur qu'elle ne se fasse engloutir par ces lèvres rehaussées de rose ? La jeune femme l'invita à entrer, lui dévoilant une pièce qu'elle n'avait pas hésité à personnaliser. Pas de doute, c'était bien dans une chambre de fille qu'elle pénétrait. Une décoration pastelle, une odeur de fleur, Arcadie eut soudain le sentiment que cette chambre ne serait jamais la sienne, qu'elle resterait l'invitée de passage de cette inconnue qui l'avait laissé entrer.

« Tu peux choisir le lit que tu veux, c’est le privilège des premières arrivées. »

Ce choix la réconforta quelque peu, à défaut de la couleur de la décoration, au moins pouvait-elle décider de l'endroit où poser son imposante valise. Arcadie examina les possibilités. Sa colocataire avait choisi une des meilleures places, sous l'une des deux fenêtres que comptaient la pièce, avec vue sur le fond du jardin, celui-là même qu'elle avait traversé pour rejoindre sa nouvelle demeure. C'est donc tout naturellement que la nouvelle arrivante jeta son dévolu sur le lit bordant la deuxième fenêtre, examinant à peine le dernier lit, plus proche de la sortie et de l'immense armoire trônant à côté de la porte.
Arcadie lâcha enfin sa valise au pied de son lit attitré, et se laissa choir sur ce dernier, fatiguée d'avoir traîné cette enclume de l'aéroport jusqu'ici. Après quelques secondes de silence durant lesquelles la jeune femme examina discrètement et plus en détails la chambre et son occupante, elle finit par lancer :

« Je m'appelle Arcadie. »

Malgré l'ambiance fleurie et girly, il lui semblait qu'un certain froid avait envahi la chambre. Tout comme il était délicat de pénétrer et s'installer dans l'univers d'une personne, Arcadie concevait qu'il était tout autant difficile de partager brutalement son petit monde confortable et intime. La jeune femme aurait voulu la rassurer en lui promettant de ne pas uriner sur chaque meuble pour marquer son territoire, mais quelque chose lui disait qu'il était sûrement trop tôt pour aborder les sujets qui fâchent.

---------------✄---------------

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Laoise I. Schinnick

Eruditio


Date d'entrée : 11/08/2014
Nombre de sorts lancés : 35

---------------✄---------------


† Oh My Robichaux †


MessageSujet: Re: Poison Ivy is my roommate - ft. Laoise Dim 7 Déc - 18:55

Poison Ivy is my roommate
Arcadie ∞ Laoise


Je continuais de l’observer depuis mon lit, elle lâcha sa dévolue sur le lit qui bordait la seconde fenêtre, nous serions donc voisines. Je continuais de me poser la même question, quel genre de personne serait-elle ? Il faudrait que je fasse des concessions, j’en étais consciente, encore plus si on avait une troisième colocataire. Je garderais mes bouquets de fleurs parce que cela me rappelait ma mère, mais pour le reste, j’étais prête à renoncer à la peinture et aux rideaux blancs en voile s’il le fallait.

« Je m’appelle Arcadie. »

Mon regard se porta à nouveau sur la demoiselle. Ce n’était pas commun, mais je trouvais cela beau. Je trouvais cela intéressant à donner un nom de région pour prénom. C’était un peu comme les Cheyenne, les Summer ou les Apple... Je me demandais si ça avait été choisi au hasard ou s’il y avait une raison particulière. Je me sentais soudain bête, en général, quand on rencontrait quelqu’un, on lui tendait la main. Je regardais alors les miennes, nues, mortelles... J’ouvrais le tiroir de ma table basse et vérifiée que mes gants étaient bien là. Devais-je jouer les distantes ou plutôt enfiler mes gants et lui tendre ma main, tout sourire ? Autant qu’elle comprenne rapidement. Que je ne serais jamais une personne dont l’on câline et qu’on embrasse à la moindre effusion.

« Moi c’est Laoise. »

J’étais curieuse cependant, que faisait-elle là . Quel était son don ? Mais si je posais cette question, il faudrait que je lui explique les miens. Il arrivait que les personnes au courant aient peur et décident de m’éviter, c’est bien pour cela que je n’aimais pas en parler. Pourtant, avec ces personnes, je faisais comme si je n’en avais rien à faire. Peut-être que lui parler de mon don la ferait fuir et que je récupèrerais ma chambre. Je m’asseyais sur le bord de mon lit et la regardais dans les yeux.

« Qu’est-ce que tu sais faire ? Enfin, je veux dire, ton don ? Si ça ne te dérange pas d’en parler évidemment. »

C’était très direct, mais tant pis. Je ne voyais pas vraiment comment aborder la chose autrement. Je continuais de la fixer, me mordillant l'intérieur de la lèvre. Peut-être avait-elle un don mortel elle aussi. Ou réparateur ? Comme mon jeune frère... Ou alors quelque chose de totalement différent. Je rêvais de rencontrer une personne qui savait maitriser l’un des éléments naturels ou un contrôle quelconque.

Code by Silver Lungs


Dernière édition par Laoise I. Schinnick le Sam 13 Déc - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Arcadie Redwood

Eruditio


Date d'entrée : 06/10/2014
Nombre de sorts lancés : 53

---------------✄---------------


† Oh My Robichaux †


MessageSujet: Re: Poison Ivy is my roommate - ft. Laoise Lun 8 Déc - 0:23

« Moi c’est Laoise. »  fut tout ce que Arcadie obtint de la demoiselle. Pas d'embrassade ni de poignée de main gênée, la jeune femme resta assise sur son lit, immobile. Évidemment on l'avait prévenue : tout contact avec sa colocataire étaient proscrit, mais Arcadie fut tout de même soulagée de ne pas avoir à suivre ces conventions sociales stupides qui vous obligent à serrer la main en sueur d'un gros monsieur se liquéfiant sous un soleil de plomb, ou de devoir embrasser cette vieille femme qui use et abuse de ce parfum démodé et entêtant, capable de vous faire saigner du nez si vous le respirez de trop près.
Arcadie vit sa colocataire hésiter quelques secondes avant de lancer :

« Qu’est-ce que tu sais faire ? Enfin, je veux dire, ton don ? Si ça ne te dérange pas d’en parler évidemment. »

La jeune femme sourit. Si il y avait bien un endroit où parler de son don ne la dérangerait pas, c'était bien ici, à la Nouvelle Orléans, dans ce refuge pour sorcières perplexes.

« Je peux prendre possession du corps des animaux. C'est plutôt sympa, mais en retour ils prennent possession de mon corps pendant que j'emprunte le leur, ce qui est moins sympa. Il faut bien que leur esprit aille quelque part pendant ce laps de temps, je suppose » son sourire s'étira. « Je t'aurais bien fait une démonstration mais... »

La jeune femme laissa sa phrase en suspens, désignant la pièce vide de toute présence animale, puis hésita à son tour. Arcadie se doutait qu'elles allaient à présent aborder un sujet sensible. Les recommandations du personnel de la Robichaux Academy et la distance que Laoise semblait à tout prix vouloir conserver l'avaient mise sur la piste que quelque chose clochait avec le don de sa colocataire.

« Et toi ? »

Attendant la réponse de cette dernière, Arcadie se mit à imaginer des théories des plus plausibles aux plus farfelues. La jeune femme était peut-être atteinte du syndrome du Furet, répandant une odeur nauséabonde dès qu'on l'approchait. Ou peut-être, à l'inverse de Cendrillon, tombait-elle raide endormie à chaque baiser déposé sur sa peau. Mais alors qu'en était-il des poignées de main ?

---------------✄---------------

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Laoise I. Schinnick

Eruditio


Date d'entrée : 11/08/2014
Nombre de sorts lancés : 35

---------------✄---------------


† Oh My Robichaux †


MessageSujet: Re: Poison Ivy is my roommate - ft. Laoise Sam 13 Déc - 10:26

Poison Ivy is my roommate
Arcadie ∞ Laoise


Évidemment, Arcadie me répondit, elle avait l’air plutôt enjouée de m’expliquer son don. Certains dons étaient extraordinaires et permettaient aux personnes les possédant d’être heureux en toutes circonstances, si je puis dire.

« Je peux prendre possession du corps des animaux. C'est plutôt sympa, mais en retour ils prennent possession de mon corps pendant que j'emprunte le leur, ce qui est moins sympa. Il faut bien que leur esprit aille quelque part pendant ce laps de temps, je suppose » son sourire s'étira. « Je t'aurais bien fait une démonstration mais... »

Une démonstration ? J’aurais adoré voir la demoiselle prendre possession d’un animal et me montrer à quel point celui-ci était génial. J’aimais beaucoup ce genre de dons, mais la contrepartie du sien n’était pas géniale, mieux valait être bien enfermée afin de retrouver son corps là où on l’avait laissé. Je souriais d’admiration et puis ce sourire s’évapora. On allait en venir au mien et je ne savais pas si j’avais vraiment envie de lui en parler. La question tant redoutée tomba.

« Et toi ? »

Je me mordais l'intérieur de la lèvre et je me levais de mon lit. J’ouvrais ma commode et sortais un de mes gants de soie. Je le lui montrais un instant puis enfonçais une mains à l'intérieur.

« Je suis dangereuse. »

C’est tout ce que je réussis à dire avant de déglutir. Je souriais, affichant de nouveau une grande confiance en moi, bien qu’elle soit feinte.

« Ma peau est toxique, si je puis dire... Tout mon être est imprégné d’une sorte de poison. Enfin, ce n’est pas vraiment un poison ... Disons que j’aspire l’énergie vitale des gens par simple contact. Et cela fonctionne avec la moindre parcelle de mon corps. Enfin je suppose... » Je m’approchais d’elle et lui montrait ma main gantée. « Si je te touchais avec cette main, tu ne risquerais rien, les vêtements protègent les autres, mais si je touchais avec celle-ci » Je lui montrais ma main nue « Je pourrais te tuer en quelques secondes. »

Je me reculais et la regardais dans les yeux, attendant de voir l’expression de peur que je pouvais lire dans les yeux de tous les autres à chaque fois qu’ils apprenaient pour mon don mortel. S'était-elle attendu à cela où pas du tout ?


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




---------------✄---------------


† Oh My Robichaux †


MessageSujet: Re: Poison Ivy is my roommate - ft. Laoise

Revenir en haut Aller en bas
 
Poison Ivy is my roommate - ft. Laoise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Notre poison quotidien sur Arte
» « Aluminium, notre poison quotidien »
» pierre anti-poison
» vernis bad fairy...
» Lasagnes poissons/légumes a ma façon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oh my Robichaux !  :: Nouvelle-Orléans :: Miss Robichaux's Academy :: Eruditio House-